[Radio et féminisme] À l'origine des droits des femmes au Québec avec Idola Saint-Jean

En 1940, les Québécoises obtiennent enfin le droit de vote. A l’origine de cette victoire, une féministe méconnue du nom d’Idola Saint-Jean, en avance sur son temps.

Elle se sert des médias pour faire avancer sa cause. Elle use de ses talents d’oratrice pour faire des discours dans tout le Québec, rencontre des hommes politiques et elle est l'hôte de sa propre émission de radio dans L’actualité féminine. Célibataire et sans enfant, Idola consacre sa vie à lutter en faveur des droits des femmes au Québec. Retour sur sa vie et son combat.


Idola Saint-Jean Québec portrait féminisme origine histoire média radio actualité féministe
Idola Saint-jean, source : Wikipédia

Qui est Idola Saint-Jean ?

Elle naît en 1879 à Montréal dans une famille bourgeoise, dont plusieurs membres sont avocats. En 1903, elle suit des cours de théâtre à Paris et développe ses talents d’oratrice. En 1922, avec d’autres suffragettes, elle fonde au Québec le comité provincial pour le suffrage féminin. Cependant, elles échouent à convaincre le Premier ministre et les députés [qu’elles rencontrent] à accorder le droit de vote aux femmes. En 1927, elle crée alors l’Alliance canadienne pour le vote des femmes au Québec qui est davantage à l’écoute de la classe ouvrière et elle va même être la première québécoise à se présenter à une élection fédérale en 1930. Elle va alors multiplier les discours dans tout le Québec, dont certains seront même diffusés à la radio !

Une émission de radio dans les années 1930 ?

L’historienne Marie Lavigne lui consacre un ouvrage, Idola Saint-Jean, l’insoumise.

Dans son récit, elle relate qu’Idola profite du peu de contrôle des médias et de la grande liberté sur les ondes dans les années 30 pour lancer sa propre émission de radio, L’actualité féminine en 1932, sur la station CKAC, afin de diffuser ses idées.

En cela, elle est pionnière dans l’utilisation de la radio comme porte-voix pour la cause féministe et pour la cause pacifiste d’avant-guerre. Idola présente des entrevues et s’intéresse à la politique. Elle invite même des conférenciers en faveur de la paix.


"Une démocratie qui ne fait voter que la moitié de sa population ne peut pas être une démocratie." Idola Saint-Jean


plateau radio on parle de féminisme sur les ondes journées du droit des femme à la radio les féministes québécoises
Plateau radio féministe : Idola Saint Jean, Thérèse Cassegrain et des militantes. Source : Ville de Montréal [ville.montreal.qc.ca]

Cela a t-il fonctionné ?

En 1931, l’amendement du Code civil du Québec élargira le droit des femmes sur le plan économique et en même temps, l’âge minimum légal du mariage pour les filles passe de 12 à 14 ans ! Quatre ans après avoir obtenu le droit de vote, en 1944, les québécoises peuvent enfin voter aux élections provinciales. Idola Saint-Jean décède l’année suivante. Malheureusement, sans héritier, et sans faire de lien avec la nouvelle génération féministe des années 1970, le personnage est très vite oublié. Aujourd’hui, on la redécouvre et on lui rend hommage avec un monument au Québec la représentant accompagnée des autres pionnières de son époque.


Des podcasts toujours engagés aujourd’hui

Il y a maintenant près d’un siècle, Idola Saint-Jean allait au plus près des femmes afin de les écouter et de leur donner la parole. Aujourd’hui, divers formats sonores s'emparent du féminisme .

Charlotte Bienaimé propose « Un podcast à soi » sur Arte Radio. Dans ce format, elle interroge des femmes et des chercheurs sur des thèmes comme le harcèlement sexuel, le travail domestique ou la prostitution. « La Poudre » réalisé par Lauren Bastide est à retrouver sur le studio Nouvelles Ecoutes. Elle d’interroge plusieurs femmes de différents milieux sur leur rapport au féminisme. On y retrouve aussi bien la militante écologiste Claire Nouvian ou la ministre Marlène Schiappa.


Idola Saint-Jean a été une pionnière féministe. Elle s’est servie des médias et notamment de la radio pour donner la parole aux femmes et ainsi donner plus d’écho au combat féministe au Québec. Elle a toute sa place aux côtés d’autres féministes québécoises plus connues comme Thérèse Casgrain ou Marie Lacoste Gérin-Lajoie.


Pour aller plus loin : nos sources, vos ressources

🚀 Idola Saint-Jean sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Idola_Saint-Jean

🚀 L'histoire de la radio au Canada sur Radio Canada : https://cbc.radio-canada.ca/fr/votre-diffuseur-public/histoire

🚀 Idola St Jean, pionnière de la lutte féministe sur Radio Canada : https://ici.radio-canada.ca/ohdio/premiere/emissions/aujourd-hui-l-histoire/segments/entrevue/44135/idola-saint-jean-feministe-marie-lavigne

🚀 Le répertoire patrimoine culturel du Québec, dans lequel est cité Idola Saint-Jean : https://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/rpcq/detail.do?methode=consulter&id=26465&type=pge

🚀 Le portait d'une féministe en avance sur son temps, sur La Presse Canada : https://www.lapresse.ca/arts/livres/biographies-recits-essais/201711/17/01-5143962-idola-saint-jean-portrait-dune-feministe-en-avance-sur-son-temps.php

🚀 5 podcasts féministes sur le Monde : https://www.lemonde.fr/culture/article/2019/03/02/aux-micros-citoyennes-six-podcasts-feministes-engages-et-droles_5430416_3246.html


 

Accueil

NOS SERVICES

Une production sonore sur mesure

 

Ils m'ont fait confiance

A propos de Emilie

Contact

ECOUTER / RADIO

Actualités / Radio-confinée

** Vivre en République Démocratique

du Congo et revenir à l'heure du Covid19

- le témoignage de Camille

** Oasis interdites, Ella Maillart, lecture

en direct, épisodes de 30 minutes,

en live sur Campus Grenoble et sur le

player de Radio Campus France, à 14h

Actualités

** Boîte rouge pour Salle Noire, épisode 3

"La Cinémathèque à la maison"

** Echos de Sciences, épisode 2,

Ecologie du numérique avec

Françoise Berthoud

Productions

 

Emissions de radio

SCIENCES

 

- Echos de sciences Grenoble, émission produite

et réalisée pour la Casemate

** Cartographies sonores

** Formations radiophoniques

Le blog